Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 00:00

Au lendemain du premier anniversaire du séisme du 11 mars, l'ambassade du Japon en France a produit un communiqué, accompagné de 7 "messages clés" concernant le bilan de la catastrophe. Parmi ce bilan, figure donc en bonne place un fichier PDF portant le doux nom de "Lutte contre les rumeurs néfastes". Mais de quelles rumeurs peut-il donc bien s'agir?  Car des rumeurs conspirationnistes sur le 11 mars et l'accident nucléaire de Fukushima, il y en a eu: présence d'ovnis au-dessus de la centrale accidentée, tremblements de terre provoqués par une nouvelle arme secrète des Etats-Unis, en passant par la thèse fantasque de Christophe Sabouret qui pensait avoir découvert qu'une bombe atomique était en construction dans le réacteur n°4...

 

kasetsu-jutaku.jpg

Centre de réfugiés de Koriyama, dans la préfecture de Fukushima, 7 mars 2012 (DR / Phyllis B. Dooney)

 

En réalité, par "rumeurs néfastes", les autorités japonaises entendent combattre la production d'informations sur la réalité de la reprise en main de la centrale, de la contamination radioactive et des conséquences sanitaires et sociales. Le message cherche à rassurer les honorables étrangers et à les faire revenir au pays: "Nous souhaitons que tous viennent au Japon en toute quiétude pour travailler, étudier ou faire du tourisme." Remarquons que cette injonction à venir travailler au Japon est quelque peu surprenante lorsque l'on connait la politique migratoire très stricte de l'archipel à l'égard des travailleurs du reste de l'Asie. Quant à la contamination radioactive dans les aliments, les autorités assurent que les contrôles sanitaires "ont été renforcés sur le territoire japonais" et  qu' "à partir d’avril 2012, un nouveau seuil plus sévère devrait être appliqué". Cela voudrait-il dire que le seuil était trop bas depuis un an? Difficile de plus de croire qu'au dessous d'un seuil décidé arbitrairement, l'absorption de césium radioactif n'aura aucune incidence sur la santé. Le dernier à avoir voulu mené des recherches sur les conséquences sanitaires des faibles doses radioactives, Youri Bandajevsky a passé plus de 6 ans dans les geôles de la Biélorussie.

 

Mais pour le gouvernement japonais, venir se ballader au Japon n'est pas suffisant. Jouant sur la corde sensible de l'empathie et de la solidarité, l'honorable touriste est invité à consommer des produits alimentaires... des préfectures atteintes par la contamination radioactive: "Venir au Japon et acheter des produits japonais, y compris ceux produits dans les régions sinistrées, constitue le meilleur soutien à la reconstruction que l’on puisse fournir."  Bref, tout va bien et comme le déclare l'ambassadeur du Japon en France, Son Excellence M. Ichiro Komatsu, "nous avançons assurément vers la reconstruction et la régénération de notre pays". Oui, c'est en effet quelque chose de peu connu, mais une catastrophe nucléaire de niveau 7, ça vous "régénère" un pays en deux-deux. Il suffit de regarder Tchernobyl...

 

Luttons donc contre les "rumeurs néfastes" ! Certains vous disent qu'on ne sait toujours rien de l'état des coriums, des combustibles fondus dans les réacteurs de Fukushima, qu'il y a des doutes sur la reprise en main réelle de la centrale ? Rumeur ! D'autres prétendent que dans la préfecture de Fukushima, les enfants n'ont le droit de sortir que deux heures par semaine et qu'ils jouent dans des supermarchés réaménagés en aire de jeux? Rumeur ! Que des travailleurs de la centrale sont morts de leucémies aigues? Rumeur ! Qu'un an après la catastrophe, des familles entières de réfugiés continuent à vivre dans des logements de fortunes de 16m2, mal isolés et sans espoirs de retour ? Rumeur ! Rumeur ! Rumeur ! Le Japon va bien, son économie est florissante, la viande de boeuf de Fukushima est succulente et les embruns nucléaires excellents pour la santé.

 

Philippe Tanaka

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Japon à l'envers - dans Crise nucléaire
commenter cet article

commentaires

A Propos

  • : Le Japon à l'envers
  • Le Japon à l'envers
  • : Le Japon est aujourd'hui très connu en France, à travers sa culture populaire - manga, animé - et sa cuisine. Mais que sait-on au juste de cette "face cachée de la lune", située quelque part entre l'extrême-orient et l'extrême-occident ? Au-delà des clichés, ce blog apporte un éclairage sur quelques aspects méconnus de la société, de la vie politique et de la culture populaire dans l'archipel.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Catégories