Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 03:26

 

C'est à une drôle d'enquête que vont devoir répondre les 38 000 fonctionnaires de la municipalité d'Ôsaka. Il leur est en effet demander d'indiquer s'ils ont des tatouages, à quel endroit et de quelle taille sur deux dessins d'être humain de face et de dos.

 

yakuza_tattoo_images.jpg

 

Le maire HASHIMOTO Tôru a indiqué vouloir mener cette enquête car en février un employé avait montré ses tatouages à des enfants. Cette demande un brin loufoque pourrait faire sourire. Mais il s'agit là d'une affaire sérieuse. D'abord car les tatouages sont encore mal acceptés au Japon, en raison de cette pratique très commune chez les Yakuzas. Demander à un fonctionnaire s'il a des tatouages peut ainsi être sérieusement ressenti comme une discrimination au Japon.

 

Ce n'est par ailleurs pas la première fois que le maire d'Ôsaka s'intéresse de près à la vie privée de « ses » employés. En novembre dernier, une autre enquête demandait aux employés de préciser leurs préférences politiques. Celle-ci avait à l'époque était vertement critiquée par le Parti communiste japonais qui y voyait une manière d'intimider les syndicalistes ou les militants du PCJ. Hashimoto n'a d'ailleurs jamais caché sa volonté de s'attaquer aux syndicalistes et de les faire surveiller.

 

Hashimoto Tôru qui vient d'être élu à la tête de la mairie d'Ôsaka, troisième ville du Japon, est souvent décrit comme ayant une forte personnalité. Il tient tête par exemple au gouvernement central en s'opposant à la relance de deux réacteurs dans la préfecture de Fukui. Mais il est souvent critiqué aussi pour la concentration de pouvoir qu'il a instauré à Ôsaka et sa volonté de fusionner la mairie d'Ôsaka et la préfecture d'Ôsaka pour créer une grande métropole sous le contrôle de son parti, l'"Association du coeur" (Ishin no kai). Favorable au régime présidentialiste, il envisagerait de créer son propre parti à l'échelle nationale et de devenir le premier président du Japon.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Le Japon à l'envers - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Pierrot Rochette vagabond du Québec, Canada 08/10/2013 01:42

PIERROT VAGABOND ET LES CONTRETEMPS

Ici Pierrot Rochette
vagabond céleste du Québec, Canada

Merci à Michel Claveau, Pierre Angers, Monique Desroches, Fabienne Desroches, Roselyne Lebel avec qui , par notre groupe de folk song LES CONTRETEMPS, j'ai pu vivre une jeunesse INOUBLIABLE faite
d'amitiés fusionnées par un rêve passionnant, qui nous émerveille encore 44 ans plus tard:))).

Oui, en 1969 les Contretemps ont remporté le championnat nord-américain des groupes de folk-song, ce qui leur a permis de représenter le Canada à l'exposition d'Osaka au Japon en 1970.

Voilà ce que j'avais le goût de vous partager en lisant votre blogue si sympathique:)))

On peut trouver trace de nos moments magiques au Japon sur

www.patrimoinepq.blogspot.ca/2008/07/les-contretemps-ch-fret-1972-trans-html

ou pour simplifier

Google
Monique Desroches, les Contretemps:)))

Pierrot
vagabond céleste

www.enracontantpierrot.blogspot.com
www.reveursequitables.com

A Propos

  • : Le Japon à l'envers
  • Le Japon à l'envers
  • : Le Japon est aujourd'hui très connu en France, à travers sa culture populaire - manga, animé - et sa cuisine. Mais que sait-on au juste de cette "face cachée de la lune", située quelque part entre l'extrême-orient et l'extrême-occident ? Au-delà des clichés, ce blog apporte un éclairage sur quelques aspects méconnus de la société, de la vie politique et de la culture populaire dans l'archipel.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Catégories