Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 17:46

vachefukushima.jpg

Une ferme de Fukushima

 

Conséquence inattendue de l’accident de Fukushima : par un cruel effet de dominos, les éleveurs de Fukushima ne peuvent plus écouler leurs stocks de fumier auprès des agriculteurs de la région. Ces derniers utilisaient jusqu’alors ce fumier comme engrais naturel et en échange fournissaient de la paille de riz pour nourrir les bêtes des éleveurs.

 

Mais la crise nucléaire est passée par là et est venu brisée ce cycle. Les récoltes dans la préfecture de Fukushima ont été réduites de moitié, en raison de la crainte de certains paysans de vendre des produits contaminés ou de la mévente. Car malgré les appels rassurants du gouverneur de la région, de nombreux Japonais évitent soigneusement dans les supermarchés tous les produits agricoles en provenance de Fukushima ou des préfectures attenantes. De même, certains agriculteurs craignent d’utiliser le fumier en provenance d’élevages de Fukushima.

 

Résultat, au bout de la chaîne, les bœufs ont littéralement les pattes dans leurs propres excréments, s’enfonçant parfois jusqu’à 70 cm, ce qui laisse craindre la propagation de maladies dans les élevages de la région. Le gouvernement de la préfecture de Fukushima a donné l’ordre d’évacuer ce fumier dans un endroit approprié, ce qui est impossible pour la plupart des éleveurs. Cette situation s’ajoute au désastre économique qui frappe les éleveurs de la région qui peinent à vendre leur « bœuf de Fukushima ». De la viande de bœuf contenant du césium radioactif avait été trouvée cet été un peu partout au Japon, ce qui avait entraîné une interdiction temporaire de la vente pour les éleveurs de la région. Le problème ne concernait d’ailleurs pas que les bœufs de Fukushima, puisque la source en était la paille de riz donnée aux bêtes qui était contaminée.

 

496ecae8021cc.jpg

"Miso au boeuf de Fukushima"

 

Depuis, malgré de nombreux contrôles de radioactivité effectués dans les élevages de la région, la confiance des consommateurs pour cette viande n’est jamais revenue, ce qui plonge l’ensemble des éleveurs et des agriculteurs dans une situation hautement périlleuse. Il est à craindre malheureusement que le désastre nucléaire, économique et social qui s’est abattu sur cette région se poursuive. Plus de 20% des sinistrés ayant été évacués en mars ont d’ailleurs déclarés ne plus vouloir rentrer chez eux. Et dans la ville de Fukushima, ceux qui le peuvent, continuent à fuir.

 

Philippe Tanaka

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Japon à l'envers - dans Crise nucléaire
commenter cet article

commentaires

A Propos

  • : Le Japon à l'envers
  • Le Japon à l'envers
  • : Le Japon est aujourd'hui très connu en France, à travers sa culture populaire - manga, animé - et sa cuisine. Mais que sait-on au juste de cette "face cachée de la lune", située quelque part entre l'extrême-orient et l'extrême-occident ? Au-delà des clichés, ce blog apporte un éclairage sur quelques aspects méconnus de la société, de la vie politique et de la culture populaire dans l'archipel.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Catégories