Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 02:51

datsugenpatsu.jpg

 

 

Près d'un mois après la manifestation historique du 19 septembre, avec 60 000 personnes qui ont défilé à Tôkyô, les Japonais s'apprêtent à redescendre dans la rue ce samedi 22 octobre 2011. Samedi 15 octobre déjà, la manifestation "Occupy Tokyo" en solidarité avec les indignés aux Etats-Unis n'avait réussi à rassembler que quelques centaines de personnes, malgré l'orientation très antinucléaire donnée à l'action. Sur le même modèle, la manifestation du 22 octobre sera également une réponse à une manifestation antinucléaire s'étant déroulé aux Etats-Unis le 1er octobre. Organisée à l'appel de la Coalition antinucléaire de la capitale (shutoken hangenpatsu rengô), elle a reçu le soutien de l'ensemble des organisations qui forment la nébuleuse antinucléaire au Japon, et plus particulièrement de Matsumoto Hajime, fondateur du groupe de précaires "La Révolte des Amateurs" (Shirôto no ran), et figure populaire du mouvement d'opposition au nucléaire depuis avril 2011. 

 

Plus de sept mois après le début de la catastrophe nucléaire de Fukushima, "qui dépasse désormais celle de Tchernobyl" d'après les organisateurs, l'éventuelle sortie du nucléaire reste encore pour le gouvernement japonais qu'une vague hypothèse. L'enjeu est donc de taille, d'autant que l'oublie fait peu à peu son travail dans l'archipel. Bien que la découverte de "spots" radioactifs dans la capitale continue d'alimenter les journaux télévisés, l'accident pour beaucoup de Japonais appartient désormais au passé. Les effets d'annonce du gouvernement et de Tepco qui promettent un arrêt à froid des réacteurs d'ici à la fin de l'année, ainsi que l'achèvement du premier sarcophage pour le réacteur n°1 ont contribué à rassurer l'opinion publique.

 

Cependant, la crainte de la contamination radioactive des aliments reste palpable. A Tôkyô, ville dépendante des zones agricoles du Tôhoku, les sacs de riz de la préfecture de Fukushima peinent à trouver acheteurs malgré les propos rassurants du gouverneur. La crainte des conséquences à long terme de cet accident suffira-t-elle pour autant à engager une partie de la population dans l'action collective ? Les grosses manifestations mensuelles ont montré une tendance à la hausse de la participation. La manifestation de samedi sera donc un bon indicateur de la détermination des Japonais à aller oui ou non vers une société sans nucléaire.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Japon à l'envers - dans Mouvement social
commenter cet article

commentaires

A Propos

  • : Le Japon à l'envers
  • Le Japon à l'envers
  • : Le Japon est aujourd'hui très connu en France, à travers sa culture populaire - manga, animé - et sa cuisine. Mais que sait-on au juste de cette "face cachée de la lune", située quelque part entre l'extrême-orient et l'extrême-occident ? Au-delà des clichés, ce blog apporte un éclairage sur quelques aspects méconnus de la société, de la vie politique et de la culture populaire dans l'archipel.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Catégories