Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 15:43

Au lendemain d’une victoire « écrasante » pour le Parti libéral-démocrate lors des élections du 16 décembre 2012, le Tokyo Shimbun revenait sur le paradoxe d’une population, majoritairement antinucléaire et pacifiste, mais élisant le plus pro-nucléaire de tous les partis. Dans un éditorial intitulé « la perspective d’une sortie du nucléaire voulue par le peuple s’éloigne » dont nous donnons une traduction ci-dessous, le chef du service politique de Tokyo Shimbun, M. TAKADA Sakaya, pointe l’abstention dépassant les 40% et promet au parti au pouvoir la poursuite d’une opposition au nucléaire dans la rue.

 

DSCN1431.JPG

Manifestation contre le redémarrage de la centrale d'Ôi devant la résidence du Premier ministre, 29 juin 2012. Sur la pancarte au centre, "Rendez-nous Fukushima" (Fukushima wo kaese)

 

« Ces élections parlementaires étaient les premières à l’échelle nationale depuis le 11 mars 2011.  Elles étaient d’une importance capitale car c’était l’occasion de remettre en question aussi bien la politique nucléaire actuelle que la reconstruction dans les régions sinistrées. Pourtant, avec 40% d’abstentionnistes et le retour du Parti libéral-démocrate (PLD, droite) au pouvoir, on ne peut que constater que de nombreux électeurs n’ont pas compris l’importance de cet enjeu.

D’après un sondage que notre journal a réalisé juste avant l’annonce des résultats, 60% des personnes interrogées demandent une sortie du nucléaire pour les années 2030, au plus tard. Aujourd’hui encore, chaque vendredi soir devant la résidence du Premier ministre, des gens de tous horizons se rassemblent pour manifester contre le nucléaire.

En dépit de cela pourtant, la décision du d’une nouvelle politique énergétique a été reportée [par l’ex parti au pouvoir, le Parti démocrate du Japon, NDT] et le PLD dont l’intention est de maintenir les centrales nucléaires a connu une victoire écrasante. Le peuple qui voulait une sortie du nucléaire voit cette option reculer loin, très loin.

Dispersion des votes et abstention

La raison semble être une grande dispersion des votes engendrée par la profusion de partis portant l’idée d’une sortie du nucléaire à ces élections. A la proportionnelle également, les partis n’ont pas pu récupérer les voix des antinucléaires, ce qui laisse penser que là aussi, ils sont nombreux à s’être abstenus.

D’ailleurs, au-delà de la question nucléaire, sur des sujets comme la taxe sur la consommation ou l’article 9 de la constitution [qui empêche en théorie le Japon de se doter d’une armée et de faire la guerre, NDT], on s’est éloigné aussi de la volonté populaire. D’après notre sondage, plus de 50% des personnes sont contre l’augmentation de la taxe sur la consommation, tandis que le sujet d’une révision de l’article 9 divise les personnes interrogées à parts égales.

Selon les résultats des élections, les trois partis qui ont voté une hausse de la taxe sur la consommation – PDJ, PLD, et le parti bouddhiste Nouveau Komeito –  disposeront ensemble de plus de 370 sièges à l’assemblée [sur 480 au total, NDT]. Ceux qui veulent réviser l’article 9 de la constitution, le PLD, ou avoir une constitution indépendante [comprendre indépendant de la tutelle américaine, NDT] , le Parti pour la restauration du Japon (PRJ, extrême-droite) obtiennent ensemble jusqu’à 330 sièges.

La lutte antinucléaire continue

Sans même attendre la fin de l’accident de la centrale de Fukushima Daiichi, nous devons tirer au plus vite la conclusion sur le traitement des combustibles nucléaires usagés qui ne cessent d’augmenter. Par ailleurs, ne pas oublier que de nombreux habitants de Fukushima ne peuvent plus rentrer chez eux.

Le PLD qui vient de reprendre le pouvoir souhaite peut être connaître à nouveau une situation irrémédiable causée par un accident dans une centrale nucléaire. Ainsi, bien qu’une volonté populaire se soit exprimée lors de ces élections avec la victoire écrasante du PLD, nous nous devons de soutenir une autre volonté populaire, légitime, exprimée dans les sondages d’opinion.

Face à l’orgueil du PLD né de sa victoire immense, nous continuerons avec dignité à faire progresser nos idées politiques. »

 

Tokyo Shimbun, 17 décembre 2012

(Traduction: Philippe Tanaka)

Partager cet article

Repost 0
Published by Le Japon à l'envers - dans Politique
commenter cet article

commentaires

A Propos

  • : Le Japon à l'envers
  • Le Japon à l'envers
  • : Le Japon est aujourd'hui très connu en France, à travers sa culture populaire - manga, animé - et sa cuisine. Mais que sait-on au juste de cette "face cachée de la lune", située quelque part entre l'extrême-orient et l'extrême-occident ? Au-delà des clichés, ce blog apporte un éclairage sur quelques aspects méconnus de la société, de la vie politique et de la culture populaire dans l'archipel.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Catégories