Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 16:51

 

0310009-thumb450x.jpg

 

Alors que le Japon vient tout juste de sortir temporairement du nucléaire, la Corée du sud elle vient de lancer la construction de deux réacteurs nucléaire dans la centrale de Ulchin, qui en contient déjà 6.

 

C'est la première fois depuis la catastrophe de Fukushima qu'une telle décision est prise dans la péninsule. Le gouvernement envisage ainsi toujours de faire passer le nombre de réacteurs de 23 actuellement, à 38 d'ici à 2030. Ces réacteurs sont répartis dans 4 centrales nucléaires et le nucléaire représente environ 30% de l'énergie produite en Corée. La Corée du Sud est très active ces dernières années dans le développement de nouvelles technologies nucléaires et dans l'exportation de centrales, notamment vers la Jordanie ou les Emirats Arabes Unis. En Asie, elle cherche également à conquérir le marché indien, chinois et malaisien.

 

Mais la décision de relancer un programme nucléaire ne fait pourtant guère consensus. Les Coréens sont en effet très méfiants vis-à-vis de cette énergie, alors que la catastrophe de Fukushima s'est produite à quelques centaines de kilomètres de leurs côtes. Quand au mouvement antinucléaire sud-coréen, il a pris de l'ampleur depuis quelques mois. En janvier 2012, plusieurs groupes pacifistes d'obédience catholiques ont créé le « Groupe antinucléaire de solidarité de la côte Est » qui est soutenu par différents diocèses. Quand on connaît l'importance du christianisme dans ce pays, on comprendra le poids que cela pèse dans la lutte antinucléaire. Ce groupe a demandé au gouvernement d'abandonner la construction de deux nouvelles centrales à Samcheok et YeongDeok et de faire fermer les centrales de Wolseong et Gori. 

 

Le même mois, 22 associations de femmes coréennes lancèrent un appel pour une sortie du nucléaire et l'abolition des armes nucléaires. « Nous femmes coréennes, écrivent-elles, avons un sens aigu de la crise et des suites de la catastrophe nucléaire de Fukushima Daiichi en mars 2011. Nous sommes encore une fois choquées de la force des radiations vue dans la perte d'êtres humains, la pollution environnementale et la contamination alimentaire. Nous sommes encore plus choquées par la bêtise de ceux qui ont continué à construire des réacteurs nucléaires malgré que le danger de l'énergie nucléaire ait été démontré à Three Mile Island et Tchernobyl. ».Le 10 mars 2012, pour les un an de la catastrophe de Fukushima, plusieurs milliers de manifestants ont exprimé dans les rues de Séoul leur refus du nucléaire. Une manifestation d'une ampleur inédite pour ce pays.

 

Repost 0
Published by Le Japon à l'envers - dans Corée du sud
commenter cet article

A Propos

  • : Le Japon à l'envers
  • Le Japon à l'envers
  • : Le Japon est aujourd'hui très connu en France, à travers sa culture populaire - manga, animé - et sa cuisine. Mais que sait-on au juste de cette "face cachée de la lune", située quelque part entre l'extrême-orient et l'extrême-occident ? Au-delà des clichés, ce blog apporte un éclairage sur quelques aspects méconnus de la société, de la vie politique et de la culture populaire dans l'archipel.
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Catégories